Histoire

Pour commencer…

 

Qu’est-ce qu’un mouvement Castor ?

Quelques petites explications…

A la base, un mouvement Castor naît de l’association de plusieurs personnes autour d’un projet commun : construire, dans un élan solidaire, une maison à chacun des participants de l’opération.

Les compétences des uns et des autres viennent alors se compléter ; on travaille ensemble, gratuitement, après ses heures de travail quotidien et parfois même les week-end afin de construire à chacun, des fondations jusqu’aux finitions, une maison qui réponde aux attentes des familles.

Le terme « Castor », qui fait référence au travail minutieux de ces rongeurs lorsqu’ils s’appliquent à leurs constructions, serait vraisemblablement apparu à la fin des années quarante.

Historique des mouvements Castor en France

En 1921 apparaît en France le premier mouvement d’auto construction auquel on donne alors le nom de « cottages sociaux ». Rapidement, cette opération rencontre un succès, et le mouvement tend à se démocratiser.

Au cours des vingt années suivantes naissent vingt-deux groupes de cottagistes qui construisent en tout près de mille maisons (pour la majeure partie dans des communes industrielles telles que Villeurbanne ou Saint Étienne). Les cottagistes sont essentiellement des ouvriers aux conditions de travail difficiles qui se livrent aux travaux de construction pendant leur temps libre.

Entre 1946 et 1952 apparaissent les premières coopératives Castors, simultanément dans plusieurs régions de France, tandis que l’Union Nationale des Castors (U.N.C.) est fondée en Bretagne en 1950. Le but de cette union est de « coordonner l’action des différents groupements de Castors, de les conseiller administrativement, juridiquement, financièrement et techniquement, et de les représenter auprès des administrations des organismes compétents ».

Le 12 août 1952, Eugène Claudius-Petit, alors Ministre de la Reconstruction, reconnaît officiellement par le biais d’une circulaire du Ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme (M.R.U.) le mouvement Castor, permettant ainsi l’emploi de la formule « Castor » dans la législation H.L.M.

Deux ans plus tard, en juin 1954, on assiste à la création de la Confédération Française des Unions de Castors (C.F.U.C.), qui réunit en son sein l’Union Nationale des Castors et les associations départementales de la Seine et de la Seine-et-Oise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s